Des « Sourds en colère » à Poitiers

L’Association des sourds de Poitiers (ASP) partage le ras-le-bol de l’association « Sourds en colère » qui demande la « reconnaissance de la langue des signes française (LSF) dans la constitution française ». Le 20 mars dernier, une manifestation a été organisée à Paris, à laquelle ont participé l’ASP, affiliée à la FNSF (Fédération nationale des sourds de France) et d’autres associations venues de toutes les régions de France.

« Depuis la loi du 11 février 2005 sur le handicap, nous n’avons constaté aucune évolution malgré de nombreuses manifestations et rencontres avec les différents ministères concernés, déplore l’association. La situation la plus flagrante est l’absence de LSF aux informations télévisées. Les sourds sont des citoyens à part entière. C’est pourquoi, nous exigeons l’inscription de la langue des signes dans la constitution de la République française; l’accessibilité en LSF dans les administrations et sur les chaînes télévisées; des écoles bilingues sur tout le territoire; la reconnaissance de la culture sourde et de son patrimoine; la valorisation et la protection de la communauté sourde et de son patrimoine culturel. »
Ses membres indiquent qu’ils vont rapidement interpeller les députés et les sénateurs, dans la Vienne comme partout en France. Une manifestation sera également programmée le 20 mai dans chaque grande ville de France, ainsi que le 20 juin à Paris.

Centre Presse – 18 avril 2019

Ce contenu a été publié dans Histoire des Sourds. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.